Colloque international IRCAC 2015

Colloque international (IRCAV 2015)
Représentations-limites des corps sexuels dans le cinéma et l’audiovisuel contemporains

Date : 26 et 27 novembre 2015
Lieu : INHA (salle Vasari), 2 rue Vivienne, Paris
Organisateurs : Antoine Gaudin, Martin Goutte, Barbara Laborde

Programme – cliquez-ici

À travers la notion de « représentation-limite », ce colloque propose une réflexion collective sur les enjeux esthétiques, politiques, économiques, anthropologiques et culturels des figurations de la sexualité humaine qui, aujourd’hui, pour diverses raisons, « posent problème » dans l’espace public.
Pour cela, il rassemble plusieurs orientations de recherche relativement récentes en France dans les domaines du cinéma et de l’audiovisuel, aussi bien en termes d’objets (cinéma contemporain, vidéos Youtube, films pornographiques, etc.) que de disciplines (études visuelles et culturelles, Queer Studies, etc.).
Les interventions traiteront de la perpétuelle redéfinition des « limites » (juridiques, formelles, morales, politiques, etc.) assignées à la représentation des corps sexuels au cinéma et dans les médias audiovisuels.
La réflexion sur cette évolution des frontières de l’ »acceptable » sera aussi l’occasion de questionner la construction des normes par rapport auxquelles on juge du caractère problématique ou non d’une représentation.
Une attention toute particulière est ainsi portée aux enjeux qu’impliquent d’une part les derniers bouleversements technologiques et industriels affectant les dispositifs de production et de circulation des images (numérique, Web 2.0, etc.), et d’autre part les variations des imaginaires collectifs sur des questions liées à la politique des corps sexués (différences d’identités sexuelles, transgenre, pornographie, handicap violences sexuelles, etc.).
Les questionnements socio-historiques sur les processus de constitution de ces « limites » pourront ainsi se mêler à l’examen, sur le plan esthétique et culturel, des productions audiovisuelles qui les transgressent, des usages qui les questionnent, et des changements que ces productions entraînent (ou non) dans notre environnement quotidien d’images – voire, à terme, à l’intérieur des mentalités de notre temps.

Complément en ligne : https://www.facebook.com/events/459370870938795/