Appel à communications – Cinémas d’éducation populaire

Cinémas d’éducation populaire Pratiques cinématographiques en terrain non commercial (France, xxe siècle)
Journée d’études organisée par l’association Les Trois Lumières (HiCSA, Paris 1)
Institut national d’histoire de l’art, Samedi 14 mars 2015
Cette journée d’études souhaite explorer un champ protubérant qui se construit en miroir au cinéma commercial et à l’exploitation conventionnelle : les cinémas d’éducation populaire. Ils désignent les pratiques de projection, d’animation et d’analyse filmique mais aussi de réalisation, portées par des acteurs associatifs en provenance d’horizons idéologiques souvent opposés mais partageant, dans leurs conflits pour la conquête de l’espace social, un objectif commun de formation des masses et d’accès du plus grand nombre au loisir, si ce n’est à la culture. En matière cinématographique, l’éducation populaire a souvent été en France assimilée au ciné-club, un trompe-l’œil qui nécessite d’être dépassé en incluant dans l’étude d’autres structures, à l’instar des patronages et des maisons des jeunes et de la culture. Le renouvellement récent de la recherche sur l’éducation cinématographique et les cinéphilies appelle par ailleurs aujourd’hui l’appréhension du secteur de l’éducation populaire pour lui-même. Il s’agira ainsi, malgré le morcellement des sources et des territoires, d’établir un état des connaissances sur ses divers pans et de dresser les premiers jalons d’une typologie des usages cinématographiques de l’éducation populaire.

Continuer la lecture de « Appel à communications – Cinémas d’éducation populaire »

Charles Chaplin dans le monde. Les courts-métrages : diffusion, réception, interprétations. 1914-2014.

Charles Chaplin dans le monde. Les courts-métrages : diffusion, réception, interprétations. 1914-2014.

Journées d’études– 12 & 13 Novembre 2014
Auditorium, Galerie Colbert – 2, rue Vivienne, 75002 Paris

Organisées par Géraldine Rodrigues (HiCSA, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Marie-Charlotte Téchené (HiCSA, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

Avec le soutien du laboratoire Histoire Culturelle et Sociale de l’Art de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Tout en s’inscrivant dans le centenaire de la Grande Guerre, l’année 2014 marque aussi le centième anniversaire des débuts de Charles Chaplin au cinéma. Ces deux journées d’études tendent à redécouvrir l’œuvre naissante de Charles Chaplin, ses courts-métrages, sous l’angle de sa réception critique, de sa diffusion et de ses interprétations théoriques et artistiques au niveau international.

Sous la responsabilité scientifique de Stéphane Goudet, Kate Guyonvarch, Géraldine Rodrigues, Marie-Charlotte Téchené et Dimitri Vezyroglou, ces journées d’études sont organisées par l’HiCSA (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) en partenariat avec l’Association Chaplin, La Fondation Seydoux-Pathé et Le Cinéma Le Méliès (Montreuil-sous-bois).

Continuer la lecture de « Charles Chaplin dans le monde. Les courts-métrages : diffusion, réception, interprétations. 1914-2014. »

De l’Unité populaire à la transition démocratique : représentations, diffusions, mémoires cinématographiques du Chili, 1970-2013

De l’Unité populaire à la transition démocratique : représentations, diffusions, mémoires cinématographiques du Chili, 1970-2013 

9 et 10 octobre 2013 – INHA (Salle Vasari)

Appel à communication : en anglais / en français / en espagnol

Publication des actes en ligne : http://hicsa.univ-paris1.fr/page.php?r=133&id=699&lang=fr

Version électronique du programme ICI

PROGRAMME

Mercredi 9 octobre 2013

9h15 Accueil des participants

9h45 Introduction (Victor Barbat et Catherine Roudé)

10h Institutions, politique et esthétique : un cinéma de l’Unité populaire ?

Discutant : Olivier Hadouchi (Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle ; IRCAV)

  • Ignacio del Valle Dávila (Université de Sao Paulo) Les tentatives d’adaptation du modèle cinématographique cubain au Chili pendant le gouvernement de l’Unité populaire
  • Juan Carlos Baeza Soto (Université de Reims – Champagne-Ardenne) La Parole Assassinée : cinéma et réalité. De l’interdiction du bikini à l’hémisphère politique dans une chevelure dans Ya no basta con rezar (1972) de Aldo Francia et Descomedidos y chascones (11 septembre 1973) de Carlos Flores del Pino
  • David Jurado (Université Paris 4 Sorbonne ; CRIMIC) Cinechile et l’Unité populaire : impacts et perspectives. Analyse discursive du dossier encyclopédique dédié au cinéma de l’UP de Cinechile.cl

Continuer la lecture de « De l’Unité populaire à la transition démocratique : représentations, diffusions, mémoires cinématographiques du Chili, 1970-2013 »

Programme 2011 Les Trois Lumières

OCTOBRE 2011

Des architectures de la croissance à la ville spectacle : approche croisée entre histoire de l’architecture et du cinéma, 1945-1975
14 octobre 2011
Journée d’études doctorales

NOVEMBRE 2011

2 novembre 2011 / INHA, salle AVD 133, 17 h – 20 h
51ème Réunion-Échange

14 novembre / INHA, salle AVD 133
GRHEDRegards sur la Turquie, 1980-2010.

23 novembre / Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, 14h
Table ronde : Le fonds audiovisuel Slon/Iskra : « Du bon usage des épluchures », archives cinématographiques et pratiques militantes.

29 novembre / INHA, salle AVD 133
GRHEDEngagements et émancipations dans le cinéma documentaire catalan contemporain.

Continuer la lecture de « Programme 2011 Les Trois Lumières »

Des architectures de la croissance à la ville spectacle : approche croisée entre histoire de l’architecture et du cinéma, 1945-1975

Des architectures de la croissance à la ville spectacle : approche croisée entre histoire de l’architecture et du cinéma, 1945-1975

14 octobre 2011

Journée d’études doctorales

Responsables scientifiques / Stéphane Goudet, Marguerite Vappereau, Marie Gaimard

Des architectures de la croissance à la ville spectacle : approche croisée entre histoire de l’architecture et du cinéma, 1945-1975.

Au sein de l’Ecole doctorale d’Histoire de l’art de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, nous proposons de profiter de cet espace d’interdisciplinarité pour croiser les approches entre histoire de l’architecture et du cinéma, afin de tenter des rapprochements, d’identifier d’éventuels objets d’études communs, de confronter les pratiques de nos différentes composantes. Pour débuter cette réflexion, nous proposons comme période d’étude les Trente Glorieuses, marquées par la Reconstruction, puis la mise en œuvre des politiques d’aménagement du territoire. Parallèlement, l’industrie cinématographique est bouleversée par la démocratisation de la télévision et d’importantes évolutions technologiques. Une redéfinition du langage audiovisuel s’engage dès lors avec la production massive de  reportages, de documentaires, de films à budgets réduits.

Cette journée d’étude permettra de s’interroger sur l’utilisation du support cinématographique dans le cadre d’une réflexion sur l’espace urbanisé et construit. Des documents audiovisuels (16mm, Super8, 8mm, vidéo) peuvent ainsi servir aux architectes et aux historiens de l’architecture comme ressources vers une meilleure compréhension de la ville. Ainsi, les politiques successives d’aménagement du territoire  ont régulièrement fait l’objet de campagnes de communication, de documentaires ou d’enquêtes filmées, qui ont pu être archivés dans différentes institutions.

Par ailleurs, se dessinent les éléments d’un discours critique, contribuant à nourrir le débat sur les architectures de la croissance, qu’elles s’intéressent au logement, à la consommation ou aux loisirs. Ainsi, les méthodes documentaristes, les recherches artistiques ou les pratiques cinématographiques militantes se confrontent aux transformations sociales induites par les nouveaux modes d’habiter, de travailler, de se distraire. Elles en explorent les marges, remettant en cause le concept téléologique de croissance et de progrès.

Enfin, le cinéma, loisir populaire s’il en est, pourra également être envisagé du fait de son inscription physique dans la ville, à travers des lieux de diffusion en mutation. Il s’agira d’identifier leurs usages, d’en analyser  les différentes formes, ainsi que leur répartition spatiale sur le territoire.

Continuer la lecture de « Des architectures de la croissance à la ville spectacle : approche croisée entre histoire de l’architecture et du cinéma, 1945-1975 »